COSYSDisplay the main menu

Recherche-Action et Living Labs

"LaVallée", démonstrateur de ville durable

Projet de recherche-action avec Eiffage, ce projet est doté d’un budget global de 2M de fonctionnement-investissement-CDD.

L’objectif du projet est de construire un démonstrateur innovant d’Ecoquartier 3S ("Sobre, Smart, Secure") d’une surface d’environ 20 ha, à Chatenay-Malabry sur l’ancien site de l’Ecole Centrale. Cet écoquartier devra atteindre l’exemplarité en termes de développement urbain durable. La SEMOP de Chatenay-Malabry constituée avec Eiffage et dédiée à l’aménagement de ce nouveau quartier attend de FUTURE une aide pour concevoir, réaliser et monitorer les différentes « briques » constituant l’écoquartier à développer.

Les réunions entre la SEMOP et l’I-SITE ont permis de déterminer 7 ateliers constituant les briques techniques du démonstrateur pour lesquelles les 2 parties ont convenu de se mobiliser. 
COSYS interviendra sur 5 d’entre eux :

  • la gestion de l’eau, 
  • le chantier dans la ville avec la startup Altaroad, 
  • les nouveaux services de mobilité (automatisée, partagée, coopérative), 
  • la voirie à fonctionnalités augmentées, 
  • l’analyse des usages et le big data. 

 

Voies ferrées en grave-bitume ou en béton

Depuis 30 ans, de nombreuses recherches sur le contrôle de santé ou les matériaux des infrastructures de transport se déroulent en partie sur les infrastructures en service qui deviennent ainsi des laboratoires en action ou LEA.

La LGV Bretagne Pays de la Loire, très innovante sur le plan des matériaux de l’assise ferroviaire, offre un laboratoire en action destiné à comprendre et appréhender le vrai comportement de nouveaux matériaux en place, ici de la grave-bitume. 

Un autre LEA concerne la ligne ferroviaire non ballastée déployée entre Gisors et Cerqueux au titre et à l’issue d’un projet collaboratif impliquant notamment les industriels Alstom, Railtech et Vosslo. Cette voie ferrée en béton a été dotée de nombreux capteurs qui renseignent sur la capacité de la ligne à durer des décennies avant maintenance  à contrario des voies ballastées qui nécessitent de fréquentes opérations de maintenance qui interrompent la circulation. 

 

ERTMS pour la LGV-Est

Première du genre, le département COSYS a certifié le système de signalisation TVM430/ERTMS 2 appliqué au prolongement de la LGV Est.

 

Déploiement de la régulation d’accès coordonnée sur toutes les VRU d’IdF

Mise en place de dispositifs et algorithmes de régulation des systèmes de transport multimodaux sur les territoires : la gestion dynamique de l’autoroute périurbaine A25 à Lille a montré que la régulation des vitesses et des accès améliore drastiquement la fluidité du trafic, voire supprime les congestions. Elle a également fourni une preuve de concept en situation réelle que l’usage combiné des données issues des capteurs noyés dans la chaussée et des capteurs embarqués permet  une prévision fine du trafic. Ces actions de longue haleine ont débuté au début des années 2000. Le déploiement sur l’ensemble des voies rapides d’Ile-de- France devrait encore durer 5 ans. La simulation détaillée du trafic et son observation sous-tendent la stratégie de régulation en termes de répartition des points de contrôle et d’algorithmes. Quoique le déploiement reste aujourd’hui partiel en Ile de France, l’amélioration enregistrée à ce jour s’avère déjà significative : les temps de trajets se trouvent diminués d’environ 10%.

 

Laboratoire des usages en Nouvelle Aquitaine - LUNA

Ce laboratoire associe des acteurs publics et privés, ils s'inscrit dans les orientations stratégiques dans le domaine de la mobilité au sein du schéma  régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII) de la région Nouvelle  Aquitaine.
Le laboratoire accompagne les territoires dans la mise en œuvre de solutions innovantes pour la mobilité et  la création de zones à haut niveau de service pour la conduite d’expérimentations relatives aux nouvelles  mobilités, notamment   connectées/automatisés.